L'entretien de sa voiture, facile !

L'entretien de sa voiture, facile ! - Samuel Thériault

J’avais une automobile qui avait toujours été très performante, et sans aucun problème de moteur. J’avais appris, dès que je suis devenu conducteur, qu’une voiture devait être entretenue régulièrement, et qu’une maintenance et un suivi réguliers faisaient toute la différence sur l’âge qu’un véhicule pouvait atteindre. Avec une pompe à vidange, qui aspire l’huile de mon moteur, je fais cette opération régulièrement ; j’avais peur de me salir, avant de connaître la technique d’une vidange avec une pompe par aspiration. Je mets, tout d’abord, le moteur en marche pour que l’huile se fluidifie. Après environ cinq minutes, je l’arrête. Ensuite, je mets la sonde de la pompe dans le réservoir d’huile en passant par la jauge. J’amorce la pompe manuellement, puis elle fait tout le travail. C’est une opération très simple à réaliser. Je n’ai plus besoin de regarder avec attention mon emploi du temps pour y caser un rendez-vous chez le garagiste pour effectuer ma vidange.

De plus, je vérifie la pression de mes pneus, régulièrement, grâce aux machines installées à cet effet dans les pompes à essence. Bien sûr, je vérifie l’état de la bande de roulement. Si elle est trop usée d’un côté, c’est souvent à cause d’un défaut de parallélisme, pour lequel je vais voir un professionnel. Le tableau de bord de ma voiture me donne de nombreuses indications, mais je préfère, de temps à autre, prendre tous les niveaux manuellement. Une sonde pourrait être en mauvais état de fonctionnement et fausser les données enregistrées par l’ordinateur de l’automobile. Je regarde donc mes niveaux de liquide de refroidissement, de liquide de frein et celui de l’huile.

Un ami, Jean, devait venir souper, même si j’avais prévu de faire ma vidange. Je ne l’avais pas vu depuis trois ans, car il avait déménagé. Il me parla de sa société, mieux placée sur Internet depuis qu’il avait fait appel à un expert Adwords. Il fut étonné quand il apprit que je maintenais mon véhicule dans de bonnes conditions par un entretien régulier, que j’effectuais tout seul. Je lui ai expliqué en détail mes habitudes, ce qui le poussa à essayer aussi. Il acheta une pompe, et commença à faire, lui-même, sa vidange. Il reconnut la simplicité de l’action, et il commença même à faire ses niveaux. Pour ma part, je pense que, si je n’ai pas de problème avec mon automobile, c’est surtout grâce au soin que je prends d’elle.