Devrais-je faire une plainte

Devrais-je faire une plainte - Samuel Thériault

Ah, si j’avais un moyen de faire une analyse de l air qui se trouve dans la tête de la réceptionniste devant moi, je le ferais ! Combien je déteste me faire dire que je ne peux pas accéder à mon argent, parce que la compagnie ne veut rien de plus que se faire des profits sur mon dos.

Je viens de sortir d’un endroit où j’avais demandé des services d’internet. Voici ce qui s’est passé, depuis le début.

Je cherchais un endroit ou le service et l’utilisation de l’internet ne coûteraient pas trop cher. Ce que je voulais, avant tout, c’était aussi de me faire connecter par une compagnie qui pense un peu plus aux clients, et non aux profits, en premier. Donc, j’ai choisi de faire affaires avec cette entreprise que je ne nommerai pas ici, et je ne sais pas comment décrire ma déception.

J’ai décidé de me rendre directement dans la succursale dans ma ville. Là, la réceptionniste était la personne qui devait me servir. Elle a accès à la base de données et au logiciel pour créer un nouveau compte pour un client, et demander le branchement. Parfait ! Je lui ai donné tout ce qu’il fallait pour démarrer le service, incluant mon numéro de compte bancaire. Elle me remet le router, me charge les frais d’installation qui n’étaient que 50 $, et elle me dit qu’elle va me contacter pour la date du branchement chez moi.

La journée avant que le technicien devait venir s’occuper du branchement, je me rends compte que je suis dans la misère noire, et que je dois faire annuler le tout. J’ai trop de dépenses importantes imprévues, alors je décide que je dois faire annuler mon branchement d’internet. J’ai aussi choisi, en même temps, de faire arrêter tous mes dons qui sont pris directement dans mon compte de banque à tous les mois. Les organismes de bienveillance devront se passer de mon argent pour quelques temps.

J’appelle en plus d’envoyer un courriel à la compagnie. Le lendemain, je me dirige dans la succursale pour remettre le router non-utilisé, et réclamer mes frais de branchements. Il est environ 11h00 du matin quand je quitte mon logement, et le technicien ne s’était pas encore pointé. En arrivant, je me fais dire que le remboursement doit être autorisé et je dois revenir pour le recevoir. Deux jours plus tard, je retourne dans la succursale pour me faire dire que je ne vais pas recevoir un sou, car j’ai appelé à la dernière minute. Les directeurs ont choisi de garder mon argent, en disant que le technicien s’était rendu chez moi.

Ce que je déplore ici, c’est qu’ils ont eu, en tout, deux heures et trente minutes pour avertir ce dernier. Avec la technologie d’aujourd’hui, ils vont tenter de me faire croire qu’ils n’avaient pas le temps de l’aviser de ne pas se présenter chez moi ? Mais, c’est quoi, ce service ?