Ca devait être une journée de repos, mais ...

Ca devait être une journée de repos, mais ... - Samuel Thériault

Aujourd'hui, c'est dimanche. Comme dans la plupart des familles, le dimanche est une journée sacrée où on se retrouve, on passe du temps ensemble histoire de décompresser de la semaine et partager un peu de chaleurs humaines en toute intimité.

Ce dimanche-là, il faisait beau, pas de vent, le temps idéal pour aller faire un tour à la plage et profiter des quelques rayons de soleil que dame nature veut bien nous octroyer.

14h, repas terminé, nous arrivons avec notre joyeuse bande à la plage. Ni une ni deux, les serviettes sont étendues, les maillots de sortie et déjà les enfants jouent au ballon pendant que les adultes, fidèles à leurs habitudes, s'allongent lascivement sur les serviettes pour tenter de prendre quelques couleurs. Le repos est presque garanti dans ces conditions me direz-vous ? Et bien détrompez-vous, car cette fois-ci, quelqu'un en avait décidé autrement.

Les yeux mi-clos, la tête déjà à moitié dans les étoiles, j'entends une voix d'homme me saluer. Difficilement, je réponds poliment et me replonge dans mon activité passionnante, le farniente. Mais la personne insiste, il semble qu'on s'est déjà croisé quelque part...
Mince alors, je n'avais pas vraiment besoin de ça aujourd'hui, croiser une relation de travail ou quelque chose comme ça n'était pas vraiment au menu du jour.

Ce monsieur est planificateur financier et apparemment, mon patron a eu affaire à lui récemment. Mais en quoi cela me concerne ? Voilà que ce monsieur commence à me raconter en détail ses conversations avec mon patron, allant de la gestion de ses finances jusqu'à des détails encore plus croustillants dont je vous passerais bien les détails.

Franchement, je suis poli et courtois en temps normal, mais pas aujourd'hui. Je me suis levé et le plus diplomatiquement possible, j'ai remercié ce monsieur en m'excusant que mes enfants me réclamaient, mais le mal a été fait, parler boulot un dimanche, ça vous gâche un week-end.